La lumière du soleil et la luminothérapie pour le psoriasis

L'exposition à la thérapie par la lumière ou au soleil peut calmer vos fusées ou empêcher la formation de nouvelles plaques, mais est-il sécuritaire pour traiter votre peau avec la lumière?

Rejoignez-nous que nous parlons avec les principaux experts du psoriasis sur les nombreuses thérapies de lumière disponibles pour traiter le psoriasis et comment elles peuvent être intégrées de manière sécuritaire dans un plan de traitement équilibré. Vous apprendrez pourquoi l'exposition au soleil peut provoquer la guérison, comment protéger votre peau contre les dommages tout en obtenant les avantages pour la santé de la lumière et à quelle fréquence et combien traitement par la lumière est sûr. De plus, vous prenez connaissance si des suppléments de vitamine D sont utiles et pourquoi vous devriez éviter les lits de bronzage.

Comme toujours, nos experts invités répondent aux questions de l'auditoire.

Annonceur:
Bienvenue à cette HealthTalk webcast. Avant de commencer, nous vous rappelons que les opinions exprimées sur ce webcast sont uniquement les points de vue de nos clients. Ils ne sont pas nécessairement les vues de HealthTalk, nos sponsors ou de toute organisation extérieure. Et, comme toujours, se il vous plaît consulter votre médecin pour le conseil médical le plus approprié pour vous.

Maintenant, voici votre hôte, Heather Stark.

Heather Stark:
Pour certaines personnes atteintes de psoriasis, les mois d'été peuvent être une source d'anxiété et même redouter. Avoir à révéler plus de peau et des plaques embarrassantes les oblige à passer leurs jours couverts et l'intérieur au lieu de profiter de toutes les activités que l'été apporte. Mais obtenir l'extérieur et au soleil peut effectivement aider à améliorer les symptômes du psoriasis se fait en toute sécurité et sous la supervision de votre dermatologue. Bonjour et merci de nous rejoindre pour, Lumière du soleil et de luminothérapie pour le psoriasis. Je suis votre hôte, Heather Stark.

Nous accueillons est le Dr Mark Gibbs, un résident dans le département de dermatologie de l'Université du Michigan Medical School à Ann Arbor, Michigan. Lors de notre webcast Dr Gibbs va discuter les différents types de la lumière du soleil et de la thérapie de lumière disponible pour traiter le psoriasis ainsi que les effets secondaires possibles. Nous tenons également à entendre comment protéger votre peau contre les dommages pendant le traitement et combien de soleil ou la luminothérapie est nécessaire pour voir un avantage. Dr Gibbs, je vous remercie de vous joindre à nous.

Dr Mark Gibbs:
Oh, je vous remercie de me avoir. Ce est un plaisir d'être ici.

Heather:
Dr Gibbs, avant de parler de traitement, pouvez-vous nous dire ce que le psoriasis est et comment il peut causer des problèmes avec notre peau?

Dr Gibbs:
Il ya beaucoup de gens qui travaillent à marteler les détails, mais essentiellement ce est votre système immunitaire réaction excessive à un antigène inconnu dans votre peau, provoquant une inflammation excessive et la stimulation de vos cellules épidermiques à proliférer devenir plus épaisse et écailleuse, qui est ce que nous voyons souvent.

Heather:
Quels sont certains des symptômes?

Dr Gibbs:
Typiquement, car il est à l'abri-entraîné, il ya inflammation, et les résultats de l'inflammation en rouge, squameuse, plaques épaisses qui peut souvent provoquer des démangeaisons. Mais il ya une large bande de manifestations du psoriasis du cuir chevelu de la participation à la classique des plaques rouges squameuses sur le corps à ongles dystrophiques - épaisseur regardant jaune.

Heather:
Permettez-moi de vous interrompre ici. Qu'est-ce que l'ongle dystrophique signifie? Qu'est-ce que cela veut dire?

Dr Gibbs:
Brittle, épaissi, de petits points dans ce que nous appelons des fosses - ils sorte de juste regarder cassé et cassant et épluché et ce genre de choses, et non pas l'ongle normale essentiellement. Mais d'autres manifestations comprennent comme des pustules sur les mains et les pieds, sur les paumes et la plante essentiellement, et parfois les gens peuvent même obtenir dans leurs aisselles ou de l'aine. Donc, il ya beaucoup de différentes manifestations du psoriasis, tous animés par le système immunitaire essentiellement.

Heather:
Nous avons déjà mentionné que les symptômes de certaines personnes réellement améliorer pendant les mois d'été. Comment ne le soleil travaux d'amélioration des symptômes que vous décrivez?

Dr Gibbs:
Essentiellement, le soleil émet un type de rayonnement qui contient de l'énergie. Cette énergie - vous pouvez penser que ce est petits paquets d'énergie qui peut voyager sur une longueur d'onde, et chaque longueur d'onde a différentes quantités d'énergie qu'il transporte. Plus la longueur d'onde est élevée, plus le degré d'énergie. La lumière visible est une certaine longueur d'onde que nous pouvons voir, mais ceux médicalement utiles sont courtes longueurs d'onde et de l'énergie donc plus élevée. Lorsque ils ont frappé notre peau, ils interagissent avec l'ADN et d'autres molécules dans notre peau, produire des changements dans notre peau. Typiquement, ils genre d'attaque le système immunitaire qui entraîne le psoriasis à travers plusieurs mécanismes. L'un est à l'origine de cette altération de l'ADN qui se traduit par diminution de la prolifération des cellules épidermiques. Et l'autre est, en endommageant une partie de ces cellules, il supprime également le système immunitaire dans une certaine mesure seulement localement dans la peau, et non par voie systémique, ce qui supprime de nouveau le type d'entraînement qui crée plaques psoriasiques. Donc, en se attaquant à ces deux mécanismes, il sorte de se calme et se amincit cette plaque psoriasique.

Heather:
Et le soleil peut faire cela?

Dr Gibbs:
Exactement. Il contient les rayons UVA et UVB qui sont couramment utilisés longueurs d'onde de photothérapie de la lumière, et les longueurs d'onde de la lumière varie tout au long de la journée. UVA est présent tout le temps, mais les UVB, qui est plus médicalement utile, est typiquement présent plus dans les heures midi. Vous entendez toujours les dermatologues disent éviter les heures [entre] 10 à deux lorsque ce sont les rayons plus brûlantes, et ce sont celles qui sont généralement plus utile pour le psoriasis fait.

Heather:
Alors quelle est l'efficacité de bronzage pour les personnes atteintes de psoriasis? Ça marche pour tout le monde ou seulement quelques personnes?

Dr Gibbs:
Non, avec la photothérapie, en général, que ce soit médical ou ce est la lumière naturelle extérieure, généralement nous ne citer 60 à 80 pour cent des gens répondraient à la photothérapie. Maintenant, il n'y a pas moyen de vous tester à l'avance de réellement sortir et essayer, si vous allez être l'un des intervenants ou pas, mais généralement la plupart des gens vont se améliorer avec la photothérapie.

Heather:
Combien de temps devez-vous être exposé au soleil afin de voir une amélioration?

Dr Gibbs:
Nous ne parlons pas de sortir et bronzage toute la journée près de la piscine. Je veux dire, ce est agréable de disposer de la piscine, mais ce ne est pas ce que nous, les dermatologues recommandent généralement. Nous recommandons généralement d'obtenir environ cinq à 10 minutes de soleil de midi. Nous ne voulons pas que vous ayez une brûlure. Nous voulons juste que vous obtenez une petite dose de soleil. Ce est un traitement médical, pas pour obtenir une brûlure ou un bronzage. Donc, cinq ou dix minutes, et vous le feraient jour et peut-être augmenter un couple de minutes chaque jour. Si vous déjà senti brûler ou autres joyeusetés, vous reculer quelques minutes et lentement augmenter à nouveau, comme nous le ferions dans notre cabinet médical. Et vous attendre à une certaine amélioration après trois à quatre semaines. Dans notre bureau, nous aimons voir les patients de plus de trois à quatre mois, et voyons comment ils le font, mais généralement les patients allons améliorer avant cet intervalle checkpoint effectivement.

Heather:
Vous avez dit que le soleil de midi, qui, généralement, nous entendons vous devriez rester sur. Ils nous disent généralement d'utiliser un écran solaire pour une mesure de sécurité si vous êtes exposé au soleil. Est-il important pour les personnes atteintes de psoriasis à utiliser un écran solaire?

Dr Gibbs:
Oh, absolument. Lorsque nous utilisons la photothérapie, nous vous donnons la lumière ultraviolette évidemment, qui a des effets secondaires connus. Donc, protection de la peau qui ne est pas impliqué dans le psoriasis lorsque vous êtes hors du soleil, comme le visage ou ne importe où dans les zones que vous ne avez pas les plaques, est toujours une bonne idée. Mais surtout si vous avez trouvé une photothérapie ou à obtenir que le soleil de midi, ce est tout ce dont vous avez besoin pour le bénéfice médical. Le reste ne est que l'excès qui va endommager les rides et la peau plus causant taches brunes et ce genre de choses. Ainsi, lorsque vous obtenez votre photothérapie, si vous alliez obtenir de la lumière dans le bureau du médecin ou à l'heure de midi de la journée, de ne pas porter un écran solaire pendant ce temps, mais tous les autres moments de l'usure de cours crème solaire.

Heather:
Donc, vous dites que l'exposition de 10 minutes sur les autres zones probablement correct?

Dr Gibbs:
Oui, probablement correct. Mais au-delà, vous vraiment envie de protéger votre peau.

Heather:
Si une personne ne utilise le bloc de soleil, est-ce que diminuer l'effet du soleil a sur le psoriasis?

Dr Gibbs:
Seulement si vous étiez à l'appliquer avant que vous souhaitez sortir pour vos cinq à 10 minutes. Donc, si vous allez l'appliquer après vous obtenez cette session peu de traitement, alors non, cela ne affectera pas l'impact du soleil sur votre psoriasis.

Heather:
Quel type de bloc de soleil ou niveau de couverture que quelqu'un avec le psoriasis devrait utiliser?

Dr Gibbs:
Pour une utilisation au jour le jour, si vous êtes juste dans votre voiture, aller travailler ou d'aller à la boutique, un hydratant quotidien sur votre visage ou la peau exposée au soleil, le visage, les mains, ce genre de choses, et SPS 15 ou plus de la protection UVA / UVB en elle est adéquate. Mais si vous allez être au soleil à un pique-nique ou à la piscine ou regarder un match de balle, puis au moins un FPS de 30 ou plus est idéale avec une nouvelle application toutes les quelques heures. Il ya de nouveaux écrans solaires là-bas - je ne ai aucun intérêt [financière] dans l'un de ces autres que ce qui suggère qu'ils sont notre préféré et ils travaillent - sont ceux qui, comme Neutrogena avec Helioplex (avobenzone, l'oxybenzone). Il est vraiment facile à trouver. Ce est pourquoi je l'aime. Sur le devant de la boîte il dit Helioplex, et il a ce petit arc jaune. Aveeno est un autre produit qui a cette protection photographique continu sur cette droite sur la bouteille. Il est vraiment facile.

Le soleil au fil du temps se décompose ces écrans solaires, mais ceux-ci sont plus photo-stabilisées de manière que, au cours des quatre heures, ils se décomposent plutôt que la plus courte de deux à trois de la crème solaire régulière. Pour la plupart des gens, je l'avoue moi-même, il est difficile de se rappeler de mettre les choses sur. Donc, si vous pouvez en mettre un sur puis sorte de l'oublier, ce sont mieux choisir.

Heather:
Les gens atteints de psoriasis doivent être assez attention à ce type de crème solaire qu'ils utilisent?

Dr Gibbs:
Non, je pense juste de trouver un de ceux dont nous avons discuté plus tôt. Il ya d'autres écrans solaires disponibles que si vous trouvez que ces ceux qui sont basés chimique, ils absorbent les rayons du soleil, sont un peu irritant, alors vous pourriez passer à un qui est plus d'une réfléchissant, presque agit comme un miroir pour les rayons du soleil tels que ceux qui contiennent du dioxyde de titane ou l'oxyde de zinc. Ce sont une sorte de pâte - penser aux anciens sauveteurs.

Heather:
Avec le nez, le nez blanc.

Dr Gibbs:
Ouais. Ceux juste genre de agissent comme un miroir. Et ils ont des versions plus récentes qui frottent en mieux, mais ils pourraient encore sorte de laisser un peu d'aspect blanc à la peau, mais ceux qui sont également très efficaces.

Heather:
Mais vous avez dit que ingrédient qui pourrait irriter davantage la peau - ce est que l'on a appelé?

Dr Gibbs:
Tout du blocs solaires chimiques, avobenzone, l'oxybenzone, celles-ci peuvent être vraiment irritant, généralement pas, mais certaines personnes pourraient éprouver cela. Donc, vous seriez à la recherche pour ceux qui sont le dioxyde de titane ou d'oxyde de zinc qui seraient moins, généralement irritant.

Heather:
Maintenant, ne vous moquez pas de moi pour cette question, mais le Dr Gibbs, je ai entendu qu'il ya des endroits spéciaux dans le monde comme la mer Morte qui sont censés avoir un effet de guérison sur les personnes atteintes de psoriasis. Est un bain de soleil à la mer Morte plus bénéfique que les bains de soleil dans votre jardin?

Dr Gibbs:
Comme je le disais du spectre de rayonnement électromagnétique, UVB est le plus avantageux, et à l'équateur le soleil est plus intense dans les régions chaudes, donc je imagine qu'il pourrait y avoir un léger avantage parce qu'il pourrait y avoir plus de ces rayons intenses à ce moment- . Il serait littéralement ne pas être vaut le détour si vous êtes intéressé à voir pour des vacances, je ne voudrais pas l'intention de faire un voyage spécialement à cet effet.

Heather:
Ne lits de bronzage donnent les mêmes avantages que les bains de soleil?

Dr Gibbs:
Généralement non. Les lits de bronzage sont conçues pour rendre essentiellement les rayons UVA, et ils contiennent moins de cinq pour cent des UVB. Vous avez probablement entendu dire plusieurs fois déjà aujourd'hui que UVB est plus de la longueur d'onde médicalement bénéfique de la photothérapie. Les rayons UVA sont plus bronzage. Ils induisent bronzage et ce genre de choses, ainsi donc, les patients atteints de psoriasis devraient obtenir un bénéfice très minime et tous les aspects négatifs de la photothérapie en poursuivant un lit de bronzage.

Je sais que ce est difficile de se rendre à un bureau de médecin et obtenir la luminothérapie, mais vous êtes mieux si vous êtes hors loin du bureau d'un médecin de faire la lumière du soleil de midi. Ce est un accès moins coûteux et plus facile que d'aller à un lit de bronzage où vous allez obtenir un bénéfice très minime effectivement.

Heather:
Y at-il des risques en utilisant soit le soleil naturel ou des lits de bronzage pour aider avec les symptômes du psoriasis?

Dr Gibbs:
Oui bien sûr. Avec des lits de bronzage et le soleil naturel, il est bien établi que l'exposition prolongée à ces peut provoquer le cancer de la peau. Nous avons un centre de mélanome, et l'une des questions que nous posons tous nos patients est, avez-vous déjà utilisé un lit de bronzage? Donc oui, un risque accru de cancer de la peau au fil du temps, les coups de soleil au fil du temps; vous induisent également les rides, le vieillissement de la peau. Vous obtenez démangeaisons de la peau et sec, ce genre de choses. Le principal risque est induit le risque de cancer de la peau au fil du temps et les rides de la peau.

Heather:
Si vous persévérez avec juste que recommandé 10 minutes par jour, est que l'augmentation du risque ou est-ce suffisant exposition minimale que vous n'êtes pas vraiment augmente le risque?

Dr Gibbs:
Il ya toujours un petit risque; il est lié à la dose. Avec toute forme de photothérapie nous le faisons comme un cours de traitement. Nous recommandons de le faire jusqu'à ce que vous obtenez la réponse que vous voulez, puis reculer et se arrêter. De cette façon, vous limitez l'exposition. Toujours avec tout montant de la photothérapie, il va y avoir un léger risque potentiel au fil du temps, mais nous essayons d'atténuer cela en vous dégressivité ou diminuer votre exposition que vous obtenez l'avantage. Ensuite, vous pouvez également diminuer qu'en essayant de porter un chapeau quand vous êtes à l'extérieur et de porter un écran solaire à tous les autres moments où vous ne essayez pas d'obtenir ces cinq à 10 minutes de soleil de midi.

Heather:
Maintenant, je vais vous poser quelques questions sur la vitamine D, et je suis vraiment intéressé par cet. Maintenant, le soleil est un inducteur naturel de la production de vitamine D par la peau, et de la vitamine D est parfois utilisé pour traiter le psoriasis, nous sommes tellement assez obtenons si nous utilisons un écran solaire lorsque nous sortons le soleil?

Dr Gibbs:
Si vous feriez les cinq à 10 minutes quelques fois par semaine de soleil, alors je dirais oui. Je pense que d'environ cinq minutes sur la face et les mains du soleil intense de midi à environ deux ou trois fois par semaine a été montré pour augmenter votre niveau de vitamine D-dessus de la dose quotidienne recommandée de vitamine D niveau. Vous ne voudriez pas devenir carence en vitamine D si vous ne avez exposé est seulement votre visage et les mains pendant cinq minutes quelques fois par semaine. Donc, notre peau est très efficace pour faire la vitamine D avec un peu d'exposition au soleil. Donc, je ne pense pas devenir carence en vitamine D est une préoccupation.

Bien sûr, porter un écran solaire pourrait diminuer, mais la crème solaire ne est pas un bloc de soleil totale, de sorte que même porter de la crème solaire lorsque vous êtes à l'extérieur, le soleil est toujours à travers, et votre peau sera toujours en mesure de synthétiser la vitamine D. Ce que nous disons souvent dermatologie est qu'il ya un risque connu d'obtenir l'exposition au soleil au fil du temps, et le risque de cancer de la peau est probablement plus élevé que tous les avantages que vous obtiendriez de vitamine D par l'exposition au soleil. Nous savons qu'il ya pas d'effets secondaires réels à la prise de vitamine D par un supplément. Alors pourquoi prendre le risque de beaucoup d'exposition au soleil lorsque vous ne pourriez pas avoir tout cela risque en prenant à travers un supplément de vitamine? Ce est pourquoi nous recommandons est de prendre un supplément de vitamine.

Heather:
Je ai une vraie question rapide pour ceux d'entre nous qui sont dans les environnements nuageux. Si nous menons dans et hors de l'extérieur, si le temps est nuageux ce que cela signifie pas de soleil, pas de production de vitamine D, ou obtenez-vous encore un peu de cet avantage d'être à l'extérieur?

Dr Gibbs:
N ° Généralement, ce est plus de la lumière directe du soleil qui est bénéfique pour la production de vitamine D, car ce est en fait les rayons UVB ou les rayons brûlants qui viennent à travers, et les nuages ​​semblent filtrer ceux sur. Up dans le Michigan où je suis à, nous ne sommes pas tout à fait dans les tropiques, de sorte que nous ne obtiens pas une tonne d'exposition au soleil donc beaucoup de gens avec qui je travaille, moi y compris, nous prenons des suppléments de vitamine D toute l'année, car il ya beaucoup de journées nuageuses, et nous sommes tout simplement pas obtenir beaucoup de soleil.

Heather:
Serait-il utile pour les personnes atteintes de psoriasis de prendre des suppléments de vitamine D?

Dr Gibbs:
Absolument. Comme je suis sûr que beaucoup de vos auditeurs savoir Dovonex est un analogue de vitamine D d'actualité, et ainsi vous obtenez actualité vitamine D et vous obtenez probablement aussi bénéficier de prendre systémique. Donc oui, je pense que ce est une bonne idée pour tout le monde de prendre ce supplément.

Heather:
Et ce est over-the-counter.

Dr Gibbs:
Absolument. En règle générale, nous recommandons environ 800 à 1 000 unités internationales (UI) par jour et à peu près la plupart des over-the-counter suppléments ne avoir environ de ce montant en eux.

Heather:
Pouvez-vous nous dire sur les différentes thérapies de lumière pour le psoriasis?

Dr Gibbs:
Je suis sûr que tout au long de ce programme, vous me avez entendu parler de la photothérapie au bureau d'un médecin, et il ya essentiellement quatre qui me viennent à l'esprit quand je pense à la photothérapie pour le psoriasis. Le plus âgé que beaucoup de vos auditeurs peuvent déjà avoir été exposé à quelque chose appelé PUVA - P est pour psoralène, qui est une pilule que vous prendriez en prévision de l'obtention de votre thérapie par la lumière dans le bureau d'un médecin, qui est le rayon UVA . Ensuite, il ya large bande UVB. Une autre est une bande étroite UVB, et enfin un laser à excimère. Permettez-moi de parler brièvement de chacun de ces.

PUVA est le [traitement] plus. Ce est totalement les rayons UVA. Ce est assez efficace - en fait ce est l'un des plus efficaces, mais qui a aussi le plus d'effets secondaires. Il est clairement associée dans le temps à un risque accru de cancers épidermoïdes de la peau de la cellule, et peut-être un risque accru de mélanome ainsi. La plupart des dermatologues maintenant se éloignent de ce que en raison du risque connu après un certain nombre de traitements - spécifiquement environ 200 à 250.

Pourtant, l'un des plus récents est UVB à large bande, qui est aussi très efficace pour le psoriasis, mais a de très bonnes données qu'il ya vraiment pas augmenté de façon significative les risques de cancers de la peau avec ça, donc ce est plus sûr à utiliser et très efficace.

L'un des plus récents est étroite UVB, qui est une très petite longueur d'onde spécifique de la lumière,. Quand je parle de ces différentes longueurs d'onde, ce est une gamme de longueurs d'onde de 290 à 320. Ce est un spectre. Bande étroite est juste une petite partie qui 311-313, et qui semble être le plus efficace dans cette gamme de services à large bande d'UVB pour le psoriasis. Cela tend à être plus efficace que la photothérapie à large bande, mais encore une fois il ne est pas de données fermes là-bas. Juste de notre expérience, nous ne avons pas vu un risque très accru de cancer de la peau en ce que soit. Donc, ce est une méthode très sûre mais efficace de fournir une photothérapie.

Puis la nouvelle est une cette chose appelée le laser excimer, qui est une autre longueur d'onde très spécifique de la lumière. L'avantage de cela est que vous pouvez délivrer une dose élevée de cette photothérapie à un domaine très spécifique, en particulier une plaque de psoriasis. L'avantage de ce est quand vous pensez généralement de la photothérapie, vous pensez à une cabine à lumière, ressemble un peu à un lit de bronzage, et il traite tout le corps, à la fois la peau impliquées et non impliquées. Donc, avec le laser, vous êtes en mesure de traiter seulement la plaque de psoriasis et d'éviter la peau d'autres, et donc les effets nocifs de la lumière dans le temps que je ai mentionné avant, sont épargnés de ces zones de la peau.

Heather:
Est-ce que le laser nécessitant une exposition moindre, moins de traitement?

Dr Gibbs:
En général, il fait parce que vous pouvez livrer une dose plus élevée. Parce qu'il peut être peu pratique pour traiter l'ensemble, en fonction de l'ampleur votre psoriasis est - si certaines personnes ont juste quelques taches, vous pouvez bien sûr l'utiliser - mais pour les gens qui ont beaucoup plus large participation, en utilisant la photothérapie pour donner un bon cours de traitement, puis tout ce qui est plaques tenaces, l'un ou deux que vous ne pouvez pas vous débarrasser de, puis il a frappé fort avec le laser pour obtenir éclairci. L'avantage de le faire, l'idée est que si vous pouvez effacer un patient de leur psoriasis, vous espérez que vous pouvez les mettre en rémission, et ils peuvent se détacher de la photothérapie et les lasers et tout et avoir une rémission pendant plusieurs mois ou peut-être même un an ou deux, ce qui est un grand avantage. Puis aussi en faisant cela, vous limitez leur exposition excessive de photothérapie et tous les effets secondaires, donc ce est notre but ultime.

Heather:
Qui est un bon candidat pour la luminothérapie?

Dr Gibbs:
Quasiment tout le monde qui a le psoriasis qu'ils ne peuvent pas contrôler. Si les gens ont quelques plaques et ils sont capables de prendre soin d'elle à la maison avec une crème topique, ce est très bien. Si ce est au-delà ou se ils sont simplement ne reçoit pas la réponse qu'ils doivent les thérapies topiques, ils seraient un excellent candidat pour la photothérapie.

Heather:
Y at-il des situations où le traitement de la lumière ne est pas une bonne option pour les gens?

Dr Gibbs:
Oui. Il ya des patients qui ont des troubles photosensibles. Ils pourraient avoir le lupus. Ce serait quelqu'un que vous ne voudriez pas mettre sur la photothérapie. Certains antibiotiques, les médicaments diurétiques. Beaucoup de nos patients atteints de psoriasis ont d'autres problèmes médicaux, et certains des médicaments qu'ils pourraient être sur peut les rendre plus photosensible. Ce ne est pas une contre-indication absolue. Nous avons juste à être très prudent avec les patients et d'utiliser une augmentation de la dose plus en plus lent de traiter ces patients. Donc, nous avons beaucoup de patients qui sont ceux, mais nous avons juste besoin d'être prudent avec eux. Donc si jamais vous allez à la photothérapie, je recommande fortement que vos patients de discuter avec leur phototherapist quels médicaments ils sont sur et leur faire prendre conscience de tout nouveaux qu'ils utilisent.

Heather:
Nous parlions un peu plus tôt au sujet du nombre d'enfants que vous voyez, et vous avez dit pas beaucoup, mais vous ne voyez certains. Luminothérapie est sécuritaire pour les enfants à utiliser?

Dr Gibbs:
Oui, ça l'est. Nous avons plusieurs enfants qui ne reçoivent la photothérapie. Je suppose que le facteur limitant est, sont-ils assez vieux pour se tenir dans la cabine de la photothérapie par eux-mêmes sans avoir désorienté ou peur ou comprendre qu'ils doivent quitter leur protection oculaire sur - ce genre de choses. Ce est le principal facteur limitant. Mais en général, nous avons eu du succès dans le traitement de patients avec la photothérapie. Je ai vu des enfants aussi jeunes que 12 ou alors obtenir la photothérapie et de faire bien.

Heather:
Bien sûr, nous devons toujours parler des effets secondaires. Y at-il des effets secondaires associés à la luminothérapie?

Dr Gibbs:
La principale est dommages photo, les rides, ce genre de choses. PUVA, comme je l'ai mentionné plus tôt, ce qui est une forme plus ancienne de la photothérapie, a certainement été associée à un risque accru de cancer de la peau, mais encore la plupart des dermatologues se éloignent de l'aide que pour la plupart de leurs patients et de passer aux UVB, qui est en général, beaucoup plus sûr. Autres ceux brûlent, la peau tendre, démangeaisons, peau sèche, ce genre de choses. Et la combustion, les démangeaisons et ce genre de choses est un problème transitoire, donc un problème à plus long terme est le dommage de photo, les rides, les cancers de la peau. Mais encore une fois, les nouveaux photothérapies semblent être sûr et ne pas avoir vraiment ces complications de cancer de la peau tels que l'augmentation du risque UVB, à bande étroite et à large bande.

Heather:
Y at-il un patient peut faire pour éviter ces effets secondaires? Peut-être l'utilisation de crèmes ou hydratants pour protéger leur peau?

Dr Gibbs:
Nous allons souvent encourager les patients à apporter leurs hydratants pour après les séances de photothérapie car encore une fois, vous pouvez sentir au sec, et que nous aider avec les symptômes de cette. Discuter avec votre phototherapist chaque fois que vous revenez les symptômes que vous aviez. Nous demandons toujours à nos patients, "Avez-vous eu la tendresse? Avez-vous ressenti brûlé? "Quelque chose comme ça, alors qu'ils ne augmentent pas la dose, même si vous aviez symptômes. Nous voulons aller lentement et assurez-vous de ne pas avoir des symptômes parce que notre but ne est pas de vous brûler. Nous voulons juste que vous obtenez la dose de médicaments essentiellement sans effets secondaires. Alors bien sûr, si vous pouvez éclaircir la peau, ne pas maintenir sur elle, mais dégressivité est ce que nous essayons toujours de faire, et de cette façon nous limiter l'exposition que vous obtenez.

Heather:
Les gens vont obtenir un bronzage? Vont-ils regardent comme ils ont juste été à la cabine de bronzage?

Dr Gibbs:
Pas se ils sont en bas débit. Patients étroite généralement ne pas obtenir un bronzage, mais les patients qui font PUVA seront obtenir un bronzage, et certains patients de large bande. Mais la nouvelle une, qui est de loin ce que la plupart des patients seront probablement sur, bande étroite, en général la réponse est non.

Heather:
Comment ces thérapies sont administrés? Avez-vous d'aller au bureau du médecin? Le faites-vous à la maison? Comment faites-vous?

Dr Gibbs:
En gros ce est [au bureau du médecin], simplement parce que les machines sont assez cher, et je imagine les amener couverts par les compagnies d'assurance est une corvée. Mais en général, ce est une très, très bonne procédure. Les patients entrent en jeu. En général, nous commençons par trois fois par semaine, et nous disons toujours à nos patients de la session actuelle de traitement sera moins de temps qu'il ne en faut pour vous d'obtenir à partir de votre voiture et le check-in qu'il fait pour se déshabiller et obtenez votre traitement . Mais vous allez trois fois par semaine. Vous souhaitez rencontrer une infirmière, parfois un médecin, aller sur tous vos symptômes et ce genre de choses, et aller dans la cabine lumière. Vous obtiendrez une dose de lumière. Chaque autre jour ils vont augmenter la durée de votre traitement.

Nous faisons généralement que pour environ trois à quatre mois, puis une fois que vous clair que nous allons commencer rétrécissant jusqu'à deux fois par semaine pendant un mois, puis une fois par semaine pendant un mois, et puis si vous êtes clair et tout est bon , vous pouvez estomper. Mais dès le premier signe que les choses ne semblent pas aller bien, vous pouvez toujours revenir et nous commençons à nouveau de retour à trois fois par semaine et puis descendre comme vous semblez à améliorer.

Heather:
Ainsi ont-ils des caissons lumineux qu'ils peuvent faire à la maison pour leur base d'attache?

Dr Gibbs:
Nous ne savons certains patients qui les ont eues. Nous ne les prescrivent généralement pas parce que nous aimons être en mesure de parler à nos patients, voir comment leur peau est en train de faire et d'ajuster la dose en conséquence. Il ya des effets secondaires et les gens peuvent eux-mêmes et ce genre de choses brûler, donc ce est juste plus sûr d'avoir un certain contrôle quand vous faites cela. Mais ils ont eux. Les patients peuvent les obtenir à la maison. Parfois, les sociétés d'assurance couvrent si vous pouvez disputer avec eux un peu.

Je pense que un candidat idéal ou quelqu'un que je seraient plus disposés à le faire pour quelqu'un qui serait je avais connu pendant un certain temps, qui avait été à venir pour plusieurs mois, savait clairement ce qu'ils faisaient, et a vécu un peu plus loin, et ce était vraiment un tel tracas pour eux de venir à nous, alors que cela pourrait être quelqu'un qui serait un candidat. Je pense avant de poursuivre, à la maison, ce serait une bonne idée de se familiariser avec ce que par le bureau d'un médecin. L'autre chose, ce est parce qu'ils sont si élevés que vous voulez vous assurer que vous êtes une de ces personnes qui vont répondre à la thérapie par la lumière plutôt que d'investir dans un tel produit et puis ne pas obtenir le bénéfice que vous mettez votre argent dans.

Heather:
Ce est logique. Combien de traitements sont généralement nécessaires avant que le patient peut voir les bienfaits de la luminothérapie?

Dr Gibbs:
Je suppose que nous ne voulons pas donner aux patients des super attentes élevées afin qu'ils obtiennent déçu par leurs traitements, donc nous aime généralement de voir des patients font environ 30 traitements avant nous évaluons vraiment leur réponse, mais souvent bien avant qu'ils remarqueront que leurs plaques sera éclaircie. Donc, bien avant 30 traitements souvent les patients verront une amélioration, mais avant que nous considérons un échec de traitement ou envisager d'autres thérapies, nous aimons au moins 30 traitements. D'ici là, les patients doivent être définitivement voient amélioration.

Heather:
Lorsqu'un patient passe par un traitement de luminothérapie, avez-vous déjà utilisé qu'en conjonction avec d'autres types de traitement, ou est-il utilisé seul?

Dr Gibbs:
Absolument, absolument. Les patients sont encouragés à poursuivre leur traitement topique. Typiquement avant que nous fassions la luminothérapie, vous devriez faire un bon procès de topique. Mais pendant que vous démarrez la thérapie par la lumière, vous pouvez continuer sur la thérapie topique. De plus les patients sont souvent un traitement plus agressif tel que le méthotrexate, les médicaments biologiques actuellement disponibles, et d'autres agents systémiques en plus de la photothérapie.

Mais certaines choses importantes à noter sont souvent les patients avec leurs thérapies topiques seront sur certains médicament topique de vitamine D, Dovonex, ce qui est important à retenir si vous allez être obtenir la photothérapie ne pas mettre ça sur avant vos traitements, car il absorbera la photothérapie, et vous ne sera pas obtenir les prestations médicales de la lumière. Il est donc important si vous obtenez la photothérapie de mettre votre Dovonex sur la suite. Un autre médicament qui peut être une préoccupation pour nous, ce est quelque chose appelé AmLactin. Vous ne voulez pas utiliser la photothérapie en même temps que cela. Encore une fois, le même problème - il va absorber la lumière.

Heather:
Les risques associés à l'ajout de la thérapie de la lumière à une combinaison d'autres traitements du psoriasis?

Dr Gibbs:
Juste le potentiel accru de photosensibilité, mais sinon, la photothérapie est un traitement très bien toléré.

Heather:
Une fois la peau de quelqu'un commence à effacer, peuvent-ils arrêter le traitement? Combien de temps ont-ils besoin de faire cela pour maintenir cette amélioration?

Dr Gibbs:
Ce est une sorte d'une négociation avec votre phototherapist. Cela dépend de quels sont vos objectifs, si vous voulez juste pour effacer vos bras et vos jambes et vous ne vous dérange pas d'avoir une plaque ou deux sur vos fesses ou le dos ou quelque chose. Une fois que vous atteignez ce que vous désirez, si ce est la disparition complète ou simplement plaques minces, une fois que vous arrivez à ce point, alors vous pouvez commencer dégressivité. Typiquement nous vous effiler plus de deux mois. Nous irions jusqu'à deux fois par semaine pendant un mois, puis une fois par semaine pendant un mois, juste pour se assurer que vous ne allez pas à se enflammer. Si vous faites fusée, il est facile d'augmenter les choses de dose et calme vers le bas avant de ralentir le cône. Mais vous ne voulez pas arrêter la dinde froide. Ce est la chose principale.

Heather:
Combien de temps un patient peut se attendre à voir une amélioration maintenir après qu'ils ont arrêté la thérapie?

Dr Gibbs:
Il ya pas de numéro de série pour tous les patients, mais il peut être ne importe où de quelques mois à même jusqu'à un an ou deux. Donc, ce est une thérapie très efficace qui peut donner aux patients un soulagement pour un certain temps se ils terminent un cours entier.

Heather:
Comment efficace est la thérapie de la lumière sur tout? Est-il plus efficace lorsqu'il est combiné avec d'autres types de traitement ou par lui-même?

Dr Gibbs:
La photothérapie est un traitement très efficace. Je dirais 60 à 80 pour cent préavis amélioration significative avec la photothérapie. Il peut être plus efficace lorsqu'il est utilisé en conjonction avec d'autres médicaments. Les gens sont souvent mis sur Soriatane (acitrétine) ou d'autres médicaments rétinoïdes. En règle générale, cependant, nous pourrions commencer avec le photothérapie, et puis si vous êtes juste ne obtenez pas cette réponse, nous serions envisager d'ajouter quelque chose sur la route pour améliorer vraiment et pour le rendre plus efficace.

Heather:
Recommanderiez-vous en utilisant la thérapie de la lumière sur les bains de soleil tout naturel?

Dr Gibbs:
Je voudrais, car avec le soleil naturel, vous obtenez tous les rayons du soleil, le bon et le mauvais. When you come to a physician's office, you are more likely to get the specific ones that are going to help the psoriasis and not really all the side effects, specifically being the UVB rays which seem to have a less risk of the skin cancers but really be effective for psoriasis. But when you are out in the sun, you are getting UVA and UVB, and UVA is more associated with wrinkling, aging and skin cancer.

Heather:
What about the cost though? How expensive is it for each treatment?

Dr. Gibbs:
Typically most insurance will cover that. A lot don't require co-pays. Some do. Essentially if the insurance didn't cover it, it would probably be cost prohibitive. Each treatment probably runs about $70. So most insurances will cover it, but if not, it could be cost prohibitive.

Heather:
Where would a patient go, Dr. Gibbs, to learn more about sun and light therapy for psoriasis?

Dr. Gibbs:
I think the National Psoriasis Foundation is a great resource for all forms of phototherapy and psoriasis information in general, and I think they are a really good asset.

Heather:
Do you happen to know if they have a Web site?

Dr. Gibbs:
Off the top of my head I couldn't give you the direct URL address, but if you were to use a search engine for National Psoriasis Foundation, I'm sure it would be the first hit.

Heather:
We have a couple of e-mail questions that have come in, and I would like to read those now. An e-mail from Port Orange, Florida, “Should I do my best to remove scales to gain the best results from sunlight therapy? Also, if we take vitamin D supplements and use sunlight therapy simultaneously, is it possible to overdose?”

Dr. Gibbs:
Those are two good questions. I will talk to the one about the scales and phototherapy first. That's a really good question. Every patient should ask that question. The main thing is the scales can impair, decrease the effectiveness of the phototherapy, but I would not pick off the scales or debride them or pull them off or anything like that. What we typically recommend is when you go to get your phototherapy sessions, bringing you with you a good moisturizer – Aquaphor, Vaseline or even plain mineral oil – and before you go into the phototherapy booth, apply that to the scale. What the scale will do is it will reflect the phototherapy, the light, and it won't go into the skin but be bounced around and scattered. By putting the cream on there, it decreases that reflectant, and the phototherapy can get deeper into the psoriatic plaques and be more effective. So that's an excellent question.

The next one about the vitamin D, it is really hard to get vitamin D toxicity, so I don't think there is any concern about taking vitamin D supplements and getting the phototherapy for vitamin D toxicity. You would have to take almost 6,000 international units a day of vitamin D plus the natural sunlight that you would get to really be concerned. Probably even more than 6,000 units a day. So, I think as long as you are not eating half a bottle a day of vitamin D supplements, most people are going to be okay.

Heather:
I wanted to throw in, Doctor, this National Psoriasis Foundation Web site is psoriasis.org for anybody who wants to go there.

Let's go to an e-mail from Sunderland, Massachusetts, “Can people on methotrexate do this in the sun?”

Dr. Gibbs:
They can do that in the sun, yes. The thing is you need to be careful. With methotrexate, there is a phenomenon called radiation recall dermatitis where if you ever had a real bad sunburn or something like that sometimes, the methotrexate can induce that to come out again in the exact same spot you had the sunburn. So you just want to be cautious and maybe start out a little lower and go a little slower. But we have plenty of patients who are on methotrexate and phototherapy and do quite well. So yes, you can do it. Just be a little extra cautious.

Heather:
We have an e-mail from Poughkeepsie, New York, “What is a good product like a cream to put on after you have light therapy?”

Dr. Gibbs:
A good cream – any thick emollient. We usually recommend things you scoop out of a jar rather than what you pump out as a lotion. The best moisturizer is plain Vaseline or Aquaphor, but most people don't tolerate that well because it's pretty greasy and it sticks to your clothes and everything you touch. So something like Cetaphil cream or Eucerin cream or anything that you scoop – those are more moisturizing. The way I describe lotions is they have to put water in it so you can pump it out of the bottle, and when you put that on your skin the water just evaporates and not much moisturizer is left behind. So when you scoop out of a jar, there is more just cream rather than water, so you get more effect out of that. So anything you can scoop out of a jar and that you like putting on your skin is a pretty good choice.

Heather:
Is that why when you put lotions on, it feels good to start with, like it's moisturizing and then it doesn't a few minutes later?

Dr. Gibbs:
Exactement. It doesn't stick around long enough to get a long-term benefit.

Heather:
We have an e-mail from Austin, Texas. “Can light therapy be used for all types of psoriasis, specifically genital psoriasis?”

Dr. Gibbs:
It can. Typically you have to be extra cautious in those areas. It's not our first choice. We would rather try creams and just because that skin is generally thinner and more sensitive to light. So we do have patients who, if they have genital psoriasis, we will expose to phototherapy. But typically in our phototherapy units, we will limit them to no more than one minute. You really would want to minimize that sun exposure or phototherapy session. Say you had genital psoriasis and the rest of your body. What we do is we would have you come in our light unit. Say you were up to two minutes of treatment. We would set a timer, and after one minute we would want you to shield the genital area with a towel or something and protect it for the remainder of your treatment session.

Heather:
We have an e-mail from Garden Grove, California, “Does light therapy improve psoriatic arthritis?”

Dr. Gibbs:
I don't think there are any great studies, but subjectively I have had patients who have mentioned that when their psoriasis is under control, their psoriatic arthritis also improved. So to some degree it makes sense – if the psoriasis was significantly improved and the inflammation is down, the inflammation in the joints would probably be down as well. I couldn't give you firm data on that, but just patients I have talked to have definitely said they had benefit from it.

Heather:
If you are in the sun, you get warm. If you are doing light therapy, do you get warm as well?

Dr. Gibbs:
Ouais. You can actually. When our patients are in there for longer than a minute or so, oftentimes we have a fan that goes on in the booth to keep them cool. Because you are standing in a ring of light, so you definitely can get warm, but we try to make patients comfortable by using a fan.

Heather:
An e-mail from Minnesota, “What is the best time of day for sunlight exposure?” I think we talked about this a little bit, but it bears repeating.

Dr. Gibbs:
It's an important point – the best time is from 10 to two. That's when the UVB rays, which are the most medically beneficial for your psoriasis, are at their peak. We typically say noon because that's when it's the peak, the highest point, but anywhere from 10 to two would be ideal.

Heather:
Again, for just that 10 minutes, right?

Dr. Gibbs:
Ouais. Start out five to 10 minutes, and then slowly increase because you don't want to get burned. If you feel you get burned, you want to back down and maybe cut it in half and then go up a little slower. So five minutes then five and a half or something like that, but go very slowly if you feel you are getting burned or a little crispy.

Heather:
We have an e-mail from Bueno Park, California, “What is the minimum and maximum for light therapy, and how often can you repeat it? And is there a light therapy brand that is safe to use for home?”

Dr. Gibbs:
The minimum and the maximum. For PUVA, the older one that I mentioned that's currently associated with an increased risk of skin cancer, we don't want patients to go beyond 200 to 250 treatment sessions because that's when the data shows that there is significantly increased risk of developing skin cancer. With broadband or narrowband, it doesn't seem we've reach a maximum to be honest. So we have patients who have gotten over 1,000 treatments and seem to have no side effects, haven't developed any skin cancers or anything.

As far as the minimum, your body is going to determine that, and it varies from person to person. Now, we don't start phototherapy unless someone is able to commit to at least three months or longer of therapy. If you are going to be going out of town or you are a business traveler, it makes it much more difficult for you to use phototherapy as a treatment option. So we wouldn't start it unless you were going to be in town for three months or so or be able to come pretty often over a three-month period. And I think there was another question.

Heather:
Oui. The person asked which light therapy brand is safe to use for home.

Dr. Gibbs:
Again, I am not very familiar with prescribing home phototherapy. I know what we use in our office, but there are several brands out there. That is something you would have to discuss with your doctor and what they would be comfortable with recommending and know how to use, because each machine is slightly different and have their own variations, and I just wouldn't know what to recommend. Je suis désolé.

Heather:
Would it be safe to say if you are thinking of getting one to discuss with it with your doctor before?

Dr. Gibbs:
Absolument. That would be the way to go because even if they are not directly supervising your phototherapy, it's good to have someone you can talk to if you have questions or problems arise, so I think that would be a very smart thing to do.

Heather:
A question from Warrenton, Virginia, “If a patient is taking sulfasalazine for treatment of psoriatic arthritis, how much sunlight is safe? I understand this med makes one more sun sensitive. How can I use sunlight for the plaques but still remain safe while taking this medication?”

Dr. Gibbs:
Again, just as we would in our treatment centers, [start with lower doses]. Rather than starting at five minutes, even start at like one or two and a half minutes. It might sound absurd starting in there at that low, but that's what we do. We would start very cautiously, and then your skin will see how it's going to respond. That's a safe way to go, starting at maybe two minutes and then only increasing by 30 seconds every couple days, just going very cautiously, essentially. Starting lower and going slower would be my recommendation.

Heather:
We have another question from Los Angeles, California, “I've been taking UV treatments two times per week for two years. I have noticed an increase in large sun spots or brown spots as a result. Is this a sign that I'm receiving too much phototherapy?”

Dr. Gibbs:
I don't know exactly – that can be a side effect of the PUVA. Patients with PUVA will develop all these PUVA lentigines, which are little brown spots, and that's a common side effect. It doesn't mean that you are getting too much. It's just meaning that that's a side effect of the PUVA. UVB patients generally don't get those.

The other thing that can be happening is if you live in California, you get other sun exposure, and that can be contributing to that as well. So it's tough to say whether you are getting too much or not because it depends on what phototherapy you are on. But if it's UVB narrowband or broadband, I doubt the lentigines are coming from that little brown spot. If it's PUVA, it's likely that's contributing to it, but then you also have to weigh how much sun you are getting outside of your phototherapy sessions.

Heather:
We have an e-mail from Willow Springs, North Carolina. “Is there anything I can use to get the scales off my scalp? Even temporarily would be nice. Would light therapy work for me?”

Dr. Gibbs:
Oui. To get the scales out of scalp there are some scalp oils. There is something called Baker's P&S Solution, which is a mineral oil that oftentimes we have patients run into the scalp at bedtime, wear a shower cap, and then in the morning shower it out. It kind of lifts off the scales and makes it a little easier to get out.

There is another prescription medication called Derma-Smoothe, which has a topical steroid and a mineral oil component that helps again lift off the scale and calm down the inflammation.

You could benefit from phototherapy, but the main thing is you would essentially have to really cut your hair very short. Now, we do have patients who do that, but other patients like having the coverage of their hair to cover the psoriasis, so it's kind of weighing the risk and benefit of going with such a haircut. But it does work for scalp psoriasis. You just have to be able to get the light to the skin.

Heather:
Let's go to a question from Seattle, “I have a mild case of psoriasis but it's getting a little worse each year. In the past my dermatologist has elected to prescribe topical creams such as Dovonex (calcipotriene), Dovobet (calcipotriol, betamethasone), Betaderm (betamethasone). He has discouraged me from getting anything harsher like steroid injections or light therapy since my psoriasis is primarily spotted on my legs and arms. Are there any light therapies that could just target certain body parts?

Dr. Gibbs:
As we discussed, the excimer laser would probably treat small body parts, but if you have many small spots on the arms and legs, the UVB is generally a very safe treatment. If you are able to do it, they're a great option. Now, we agree generally for psoriasis that steroids injections are not a great option, but the excimer laser can treat localized spots. If you have plaques just on your elbows and knees, that might be a good option for someone like this. But there are other types of psoriasis where you get many, many small dots all over the arms and legs – then I think a more, using the traditional phototherapy would be a beneficial option.

Now, if it's just on the arms and legs, oftentimes what we will have patients do is wear shorts or their underwear and a T-shirt to cover their trunk, but then their arms and legs are still exposed. So you are protecting the areas that aren't involved, but you are able to treat wide areas that are involved. So that may be a good option as well, shielding uninvolved areas.

Heather:
Would you recommend the light therapy in the doctor's office or just getting more sun?

Dr. Gibbs:
Again, probably the major barrier to phototherapy today is the logistics of getting to the doctor's office to get the treatment. If it's convenient and you are able to do it, I would recommend getting it at a doctor's office, but if not, then a second best option is to try the noontime sun.

Heather:
We have an e-mail from Elizabethtown, Pennsylvania, “Which is stronger, more intense – sunlight or narrowband? Are the exposure times similar? When I started with narrowband, initial exposure was only seconds.

Dr. Gibbs:
Oui. I would say that the narrowband is more intense. The specific component of the solar radiation, you are getting a high-intensity dose of that, and they are exactly right. It's a very short treatment initially and then over time they gradually increase. But because you are getting such a high intensity dose, it doesn't need to be a very long session.

Heather:
We have an e-mail from John in Baltimore, “If I use tar products for my psoriasis, is it true that I can't sunbathe even if I have washed the tar from the skin? I have been told that tar can make your skin extra sensitive to the sun's effects and more likely to sunburn.”

Dr. Gibbs:
That is true. You know, roofers used to get something called tar's mark, where you would get really bad sunburns where your tar was. We do this regimen called the modified Goeckerman regimen where we use tar to make patients more sensitive to the light specifically for that, but we are very cautious with the light as well. So I would recommend making sure all the tar is washed off completely before you would go out in the sun. Then again, as if you were being on a photosensitizing drug, you would just want to be extra cautious and start lower and go slower.

Heather:
What is lower and slower? Are you talking about 30 seconds again?

Dr. Gibbs:
Yes, a minute or so and then slowly increasing. You don't want to burn yourself. That's the way to go. You don't want any side effects because then that might be a reason that you wouldn't go forward with the phototherapy in the future. Because it can be a very effective treatment, we want patients to have good experiences with it and see that it can be a beneficial treatment without getting the side effects. So yes, if you are using tar, you can get light. You just have to make sure it's washed off and then be very cautious with how you use it.

Heather:
We have an e-mail from Atlanta, Georgia, “My plaque psoriasis has responded to sunlight well, but has left behind bleached spots that are lighter than my skin tone. Will these get darker eventually?”

Dr. Gibbs:
Oui. Generally it should improve over time. There is something called post-inflammatory hypopigmentation. The skin can be just slightly discolored, lightly colored or, in other patients, darker following the inflammation. Over time that should even out.

Heather:
We have an e-mail from Boise, Idaho, “Does it matter how light or dark your skin is to see a benefit from light therapy?”

Dr. Gibbs:
It does to some degree, yes. A lot of where the inflammation takes place is in the dermis, below the epidermis, and different wavelengths of light have trouble penetrating deeper in darker skin. So we do have African-American patients who get phototherapy, but they might take a little longer or maybe higher doses to get the response that a very pale-skinned individual might experience, just because the way the melanin, the pigment in our skin, absorbs the light and prevents it from getting deeper in the skin.

That's the same reason that African-American patients are less likely to have the basal cell and squamous cell type of skin cancers that sometimes you can see with prolonged sun exposure, just because the sun doesn't get down and cause the damage to the skin that it would to a lighter-skinned patient where it can penetrate deeper.

Heather:
Does that make any difference in the actual having psoriasis to begin with?

Dr. Gibbs:
No, because it's not a sun-driven process. It's more of an internal driven process.

Heather:
We have a question from Layton, Pennsylvania, “Why are tanning beds not recommended yet natural sunlight and other forms of light therapy are okay?”

Dr. Gibbs:
The tanning beds are not okay because they try to limit UVB, which is helpful. They try specifically to give you UVA, which is only for tanning and over time induces wrinkles and that kind of stuff. Natural sunlight is okay only in moderate doses. People in tanning beds sit in there for maybe 15 minutes or longer. We are talking about a very small exposure of sunlight, just at noontime of day when you are getting a medically beneficial component of the solar radiation and really limiting your doses. People in tanning beds stay longer and longer, which we do as well, but we are starting at a much lower dose, and we are not doing it forever and ever. People want to maintain their tan in tanning beds; people with psoriasis just want to get clear and then stop.

So sunlight for your psoriasis is not the ideal; it's a second-best alternative if you can't get to a doctor's office. The tanning bed is just something I wouldn't recommend because it doesn't have a large component of that UVB which the noontime sun does, but not the tanning bed.

Heather:
So basically it just doesn't have the right kind of light.

Dr. Gibbs:
Exactement. In a nutshell.

Heather:
That's makes sense. This is an e-mail from Fairfield, California, “How long should a patient receive light therapy? Several months or years or how long does it go on?”

Dr. Gibbs:
Again we recommend at least giving it a solid, three-month trial, 30 treatments and going until you get to the point where you are happy with how your psoriasis is, and then we try to taper you off. That taper can only take us just a few months, and then you can be off. So we have people who have been on it for years, and people who clear after a few months. It is just person-dependent, and so how long it's okay or you need to be on it just depends on you, what your goals are and how quickly you respond.

Heather:
Now, once you improve and you go off of it, do you go back on it a year later or two years later?

Dr. Gibbs:
Only if your psoriasis comes back and it is not able to be controlled with topical creams or anything, then yes. Often we will have a patient who we give a prescription for the phototherapy. Our nurses are excellent where we work, and they know the patients very well because they see them several times a week. If the patient is doing well, they taper them off, and they are like, “Well, have a nice summer.” Because often patients who get that natural sunlight, that can kind of keep them in remission throughout the summer. Then if it gets to be October or November and things seem to be coming back, they just call us back up, and they come back and start their therapy again. And that will get them through the winter until the summer comes again.

Heather:
We have another e-mail, and it's from California, San Francisco, “Would you recommend trying light therapy before methotrexate or some of the other heavy hitters? The time constraint is very difficult for me, but I want to do what is most effective and safe in the long run.”

Dr. Gibbs:
I think phototherapy is a very safe method. Patients with methotrexate require a lot of blood draws. It has some liver toxicities. You have to watch the kidney function and all that kind of stuff. It's a great therapy. If you are able to do it, we do really encourage patients to get phototherapy because the side effects are very, very minimal and potential benefits are great. But we live in the real world and we understand that people's time is precious and getting to the doctor's office three times a week can be a really hard, and that's the decision to make. If you can make it, we like to have our patients do a trial phototherapy before they move on to something like methotrexate or something more systemic just because there are no real internal side effects to the phototherapy.

Heather:
We have an e-mail from Sunderland, Massachusetts, “Steroids get rid of the plaque quickly, but then it returns. Is it okay to use them and then do the light to keep it under control?”

Dr. Gibbs:
Ouais. We just recommend you concurrently use them, so we usually have you use the steroids for the tough plaques twice a day for two weeks, maybe even three, and then back off to just one or two times a week. You can continue on the phototherapy throughout the topical steroids course. So you use the steroids at the beginning, continue on your light therapy, then if you have a little flare or a stubborn plaque two months down the road, you can reapply the steroids for a few weeks and that kind of stuff. So you can kind of use them in conjunction. Ils travaillent ensemble.

Heather:
An e-mail from Portland, Oregon, “Should I get checked for melanomas during and/or after light therapy? And if so, for how long and how often?”

Dr. Gibbs:
We encourage every patient whether you are receiving phototherapy or not to look over your skin once every month to every other month looking for new or changing spots. If you are getting phototherapy for psoriasis, I am sure it's a good idea to have an annual skin exam as part of that, and I am sure you will be seeing a dermatologist. If you are on phototherapy, you should be seeing a dermatologist relatively routinely anyway. And I would think it would be a good idea to do the full body skin exam at least once a year while you are on phototherapy.

Heather:
We are almost out of time, but before we go I would like to get some final words from our guest. Dr. Gibbs, what would you like to leave our audience with?

Dr. Gibbs:
There are many treatments options available for patients with psoriasis – topicals, systemic and phototherapy. Phototherapy is a very effective, tried-and-true treatment for psoriasis with very minimal side effects that can provide a lot of benefit, and it's a really good option to consider if you are thinking about stepping up the aggressiveness of treating your psoriasis. If you want to do that, I would talk to your first, but I think it's a great option.

Heather:
I want to thank Dr. Gibbs and you, the audience, for joining us.

For HealthTalk, I'm Heather Stark.

Related Articles